Warning: Use of undefined constant header - assumed 'header' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/27/d293079854/htdocs/lascenemaconnaise/wp-content/themes/lightword/header.php on line 71

09/06/2012 – Grand Bastringue 2012

12 Juin 2012 - 1 commentaire

Grand Bastringue – 6ième Edition

Stormilianz / Positive Roots Band / Anthony B / Teldem Com’unity

Cluny (71)

09/06/2012

Déjà la 6ième édition pour le festival humanitaire des Gadz’Arts au profit de l’association étudiante Gasole. Au programme cette année, les Mâconnais de Stormilianz, les Toulousain de Positive Roots Band qui ont amené avec eux les deux frontmans : Rod Taylor et Bob Wasa, en tête d’affiche Anthony B et enfin pour conclure la soirée les Dijonnais de Teldem Comunity.

A 19h30, heure supposée de l’ouverture des portes, le public fait déjà la queue pour rentrer dans le Parc de l’Abbaye de Cluny, le beau temps est au rendez vous malgré quelques nuages… une bonne soirée en perspective. De mon côté je file à la rencontre de Teldem Comunity pour une interview (à découvrir prochainement sur le site). Malgré un retard volontaire de la part des organisateurs pour laisser le monde arriver, quand je sors des loges Stormilianz est déjà sur scène et a entamé son show. Après un passage réussi à la Cavazik pour leur sortie d’EP (voir ici), le groupe a la lourde tache d’ouvrir le bal (bien que débuter un festival à 20h un samedi ne soit pas non plus un cas extrême). Toutefois le public présent ou arrivant reste assez passif : à part quelques gens debout et dansants, on remarque surtout leur présence aux stands de restauration, à la buvette et beaucoup assis par terre qui profitent « de loin ». Les années précédentes le public arrivait en partie à la moitié du set, déclenchant souvent un concert plus énergique grâce au jeu entre le public et les spectateurs, mais cette année les gens tardent vraiment à arriver ce qui à mon goût est dommage. Au niveau du concert en lui-même, le groupe donne une fois de plus son maximum pour faire bouger et réagir le public, on retrouve quasiment le même set qu’à la Cave, mis à part quelques musiques en moins. Ainsi parmi les titres « Rainbow », « Beware Babylon », « I need sunshine »… ou encore mon coup de cœur, la reprise de « Family Portrait » de Pink, on retrouve un titre alors inédit (en tout cas pour ma part) dans un style reggae-soul en français qui pourra très franchement emballer le public dans les prochains concerts. Notons également que le concert a été filmé par le groupe en vue de diffuser une vidéo live, plus d’informations prochainement dans les news.


Changement de plateau et l’obscurité arrive enfin, ce qui est nettement plus intéressant pour les photos, et rentre en scène Positive Roots Band. Déjà passé dans le Mâconnais en 2009 à la Cavazik, on nous présente la même formation avec les deux chanteurs : Bob Wasa et Rod Taylor. Bob Wasa sera le premier à chanter après un medley musical en intro de la part des Toulousains, il nous propose un reggae en majorité énergique pour le plaisir du public qui cette fois est déjà plus nombreux devant la scène parmi les titres joués on notera « Word Sound and Power », « My life » ou encore le désormais connu « Come Around ». Il laissera ensuite la place à Rod Taylor, qui quant à lui propose un reggae plus calme ce qui a mon goût tranche rapidement avec le style de Bob Wasa. Ainsi si le public était assez motivé au départ il sera un peu plus calme sur les titres les plus posés du chanteur, parmi les titres joués ce soir je noterais « I know a place » et « This world today ». La plue fera également son apparition, et même s’il n’en tombe pas énormément, on se pose la question de l’annulation possible d’un des deux groupes suivant. Après un dub de la part des musiciens Rod Taylor reviendra chanter quelques titres avant de laisser la place à nouveau à Bob Wasa qui finira le concert. Notons qu’un CD est sorti récemment regroupant les 2 projets pour les personnes intéressées.










Encore un changement de plateau et cette fois le public est totalement présent devant la scène pour la tête d’affiche de la soirée : Anthony B. Le jamaïcain étant présent en France pour uniquement 3 dates cette année, beaucoup de gens n’aurait loupé cette occasion de le voir pour rien au monde. Et après une rapide introduction musicale, le chanteur rentre sur scène en jumpant… le ton est donné, ca va bouger ce soir ! Ayant sorti un album en mars dernier, on aura aussi bien des titres du dernier opus que les classiques. Parmi les titres que j’ai repérés je citerais « My yes and my no » ou encore « Police », n’étant pas particulièrement un grand connaisseur du répertoire de l’artiste. Mais sur scène on ne peut pas nier que ça bouge, ça joue et surtout ça envoi ! Le public est lui aussi réceptif et on comprend principalement pour qui ils se réservaient ce soir car ca chante, jump, danse (et fume ?). Un partenaire de la soirée (Kronenbourg pour ne pas le citer à travers Pression Live) distribuait à la foule quelques goodies parmi lesquels des ballons de plage qui volaient au dessus de la foule, donnant alors un côté gros festival… on remarquera également un joli coup de pied au vol de la part du chanteur pour renvoyer un ballon, qui fonçait sur lui, dans la foule. Son style mélangeant reggae et dancehall restera pour moi le coup de cœur de la soirée, à 13 euros la place, rien que ce concert les valait largement.



7





Enfin pour conclure la soirée, un 4ième groupe, une première dans l’histoire du Grand Bastringue, avec un retour du dub électro qui avait disparu depuis quelques temps et souvent maudit par la pluie provoquant son annulation lors de précédentes éditions. Cette fois-ci les Dijonnais de Teldem Com’unity n’échappent pas à la règle : il va pleuvoir pendant tout le set mais l’annulation ne sera pas au rendez-vous, un bon point. Toutefois, malheureusement la pluie aura fait fuir un bon nombre de personne et je regrette pour le groupe qu’il n’y ait pas plus de monde qui soit resté car on nous livre un set de qualité. Entre morceaux instrumentaux, ou alors chantés ou samplés, il y en a pour tous les goûts ! Dans mon esprit, leurs musiques m’évoquent quelques fois les trips électro dub des premiers albums de La Phaze ce qui est assez positif. Toutefois, le bémol sera sur le jeu de lumière qui donne une ambiance assez sombre laissant place à la musique plus qu’aux musiciens sur scène, se révèle une torture pour les photographes présents, essayant de capter en vain des instants de concerts. Une jolie découverte que je conseillerais aux amateurs du genre, un Ep live – 5 titres, étant disponible en téléchargement gratuit sur internet, que demander de plus ?







2h30 fin de la 6ième édition du Grand Bastringue, qui m’a paru relativement moins « accessible » que les autres années dans le sens ou il n’y avait pas de « valeur sûre », ouverte au grand public comme l’étaient Danakil, Broussaï ou encore Babylon Circus les années précédentes. Toutefois, la qualité artistique de la programmation était au rendez-vous en espérant que l’année prochaine la barre sera encore plus élevée ? Et malgré une organisation améliorée, notamment à l’entrée du festival, je noterais deux principaux bémols (hormis la pluie) qui concernent la répartition des bénévoles : en milieu de soirée il y avait 3 bénévoles à la « distribution » des verres, contre 1 à la vente de ticket ce qui était totalement incompréhensible vu l’attente énorme d’un côté et celle assez réduite de l’autre. Et le second bémol portera sur les stands de boissons et nourritures qui en plus d’avoir une attente interminable, avaient un stock plus que réduit : stock de soft épuisé à un peu plus du milieu de la soirée, idem pour les frites… Du jamais vu en 6 éditions de ce festival !
Je tiens également à remercier Alan, le président de cette année pour les pass et la coordination ainsi que le futur président de l’an prochain, pour sa disponibilité. On espère donc que le festival reviendra en grande forme pour 2013, en tout cas je réserve déjà mon samedi soir à l’avance !

Article : Fabien
Photos : Cindy Ballandras // Fabien Dubois

1 commentaire

  1. SANCHEZ
    22 h 01 min on 17 juin 2012

    Belles photos mais pas assez à mon goût. Bonne édition, la 1ere a laquelle jassistais, et je me suis régalée. Venue en partie pour stormilianz, que je suis et soutien depuis leur début sur scène, jai découvert Bob Wasa, Rod Taylor et Teldem Comunity, et biensur le grand Anthony B que nous navons plus besoin de présenter. La pluie ne nous a pas arrêté, nous étions motivés. Je réserve aussi mon samedi de 2013 pour la prochaine édition ! Bless.

Laisser un commentaire