12/2013 – Gogol Bordello + Man Man – Villeurbanne (69) « La scène mâconnaise

12/2013 – Gogol Bordello + Man Man – Villeurbanne (69)

6 Déc 2013 - 0 commentaire

MAN MAN + Gogol Bordello

TRANSBORDEUR – Lyon/Villeurbanne (69)

12/2013

(Information : Les photos sont présentes après l’article.)
Dimanche soir, La Scène Mâconnaise s’exportait en dehors de sa ville natale pour se rendre au Transbordeur de Villeurbanne (69), pour l’une des deux seules dates de Gogol Bordello en France cet automne.
En première partie, le groupe Américain MAN MAN présent sur toute la tournée Européenne de Gogol Bordello, ouvrait les festivités. Peu connu du public français passant principalement du côté de Paris lors de leurs venues en France (même si mes archives m’indiquent un passage à la Cave à Musique de Mâcon un certain 01 juin 2008), ce quatuor philadelphien est purement inclassable. Ayant une mise en scène soignée : costumes de squelettes pour tous les musiciens et différents changements de vestes pour le chanteur, nos artistes sont également multi-instrumentalistes : piano, batterie, guitares, machines, trompette, saxophone et diverses percussions sont présents pour composer ce rock. Et si Elizabeth Sun de Gogol Bordello viendra préter sa voix pour effectuer les chœurs sur plusieurs titres, casquette vissée sur la tête et vétue d’un sweat shirt Mickey, la surprise sera de voir le batteur et bassiste de la tête d’affiche s’inviter également sur un titre. Une jolie découverte qui a réchauffé l’atmosphère et fait danser le public lyonnais.


Après un rapide changement de plateau, c’est au tour de Gogol Bordello de rentrer sur scène. Avec un album sorti en juillet dernier, le groupe était attendu de pied ferme par des Lyonnais survoltés et dès le premier titre ça jumpe autant sur scène que dans la foule. Avec des membres cosmopolites, les influences du projet sont nombreuses, la plupart du temps festif ce gypsy punk est composé de vrais artistes et les différents instruments ont tous leur place dans les compositions. La chaleur continuera de monter au fil des morceaux et Eugène finira rapidement torse nu, une bouteille de vin rouge à la main à la fois pour s’hydrater mais dont le contenu finira également sur la foule et les membres de la sécurité présents devant la scène aux aguets vis-à-vis des nombreux slammeurs. Les titres phares seront joués : Wonderlust King, My Compagnera, Immigraniada (We Comin’ Rougher), Pala Tute ou encore Start Wearing Purple repris en chœur par la foule. Et c’est donc un chaleureux rappel qui sera effectué par le public après 17 titres et le groupe reviendra finir le concert en beauté avec 4 derniers morceaux dont notamment l’intimiste « Alcohol » qui figure parmi mes chansons favorites du groupe. Après plus de 20 titres joués le concert touchera à sa fin et une fois les lumières allumées et la longue standing ovation du public sur le titre « Redemption Song » terminée on peut lire la bonne humeur sur le visage des spectateurs qui repartent ravis de cette soirée. Chapeau l’artiste !


En conclusion une soirée réussie avec plus de 1200 personnes présentes pour acclamer ces OVNI musicaux. On remercie chaleureusement l’équipe de Médiatone pour l’accueil, les renseignements et surtout l’accréditation (je pense notamment à Eric). Et pour toutes les personnes qui se posent la question de l’intérêt pour le webzine de partir couvrir une date à Lyon : avec une Cave à Musique limitée à 400 places et un Spot qui lui peut contenir jusqu’à 4750 personnes, je souhaite montrer qu’il serait possible d’y proposer en plus des artistes « haut standing » habituels, des concerts d’artistes remplissant des jauges intermédiaires (700/1500 places) pour lesquels la jeunesse n’aurait pas besoin se déplacer à la Vapeur de Dijon ou au Transbordeur de Lyon pour avoir la chance d’en profiter ! L’appel est lancé.

Article/Photos : Fabien Dubois

TOUTES LES PHOTOS :
MAN MAN :











GOGOL BORDELLO :











Information : Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droit, toute copie, reproduction ou utilisation sans accord préalable peut engendrer des poursuites. Merci de contacter l’auteur pour toute utilisation.

Aucun commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire