24/11/12 – Des Fourmis dans les Mains + Dick ANNEGARN – Mâcon (71)

3 Déc 2012 - 0 commentaire

Des Fourmis dans les Mains – Dick ANNEGARN

La Cave à Musique – Mâcon (71)

24/11/2012

Samedi, l’association Luciol nous proposait à la Cavazik un plateau chanson avec le trio « Des Fourmis dans les mains », tous droits venus de Villefranche sur Saône, et le poète néerlandais Dick ANNEGARN qui officie depuis les années 70.

Quand j’arrive dans la salle le concert vient de commencer, face au public une batterie, un piano et une contrebasse et leurs musiciens respectifs. Une ambiance quasi lyrique se diffuse dans la salle, étrange sensation pour un style atypique : passages parlés quasi slammés, passages chantés et quelques envolées de voix de la part de nos chanteurs/choristes accompagnés par une musique passant de douce à plus rythmée. Venus présenter leur nouvel album « Les 100 pas », sorti cette année dont quelques titres seront joués, entre autre « Le vol » et « Lisa et les godasses » qui m’ont particulièrement marqués et que je vous conseille tout particulièrement. Quelques interactions avec le public seront présentes entre les morceaux pour le motiver ou « apprendre à le connaitre », des bruits de bistrots aux cris d’animaux, le groupe nous transpose dans des univers totalement différents : déroutant et osé ! Quittant sa chemise et faisant chanter le public, rejoignant ce même public lors d’un passage dans la foule, on a affaire à un vrai showman dont la voix est maniable à l’infini passant des graves aux aigus en moins de temps qu’il n’en faut pour prendre une photo. En soit une bonne découverte, coup de cœur 2012 de l’Académie Charles Cros… Maintenant on sait pourquoi !









La suite de la soirée sera encore une découverte mais moins descriptible : il faut le voir pour le croire. Dick ANNEGARN, dans le milieu depuis les années 70 viendra présenter ces titres cette fois en solo. Arrivant sur scène vétu d’un sweat jaune, capuche sur la tête, accordéon en main, chantant sans micro… une première approche inattendue. A la fin du morceau, il enlève ce sweat pour dévoiler son costume de soirée, va prendre sa guitare pour jouer assis sur une chaise elle même sur une estrade, et jouera ensuite du piano dos à la foule, autant d’éléments intrigants et inhabituels faisant tout le charme du personnage. N’hésitant pas à s’arrêter en plein morceau pour évoquer une idée qui lui passe par la tête ou prendre à partie une personne du public par simple plaisir : il vit l’instant présent et le partage à la foule. Harmonica et mégaphone viendront accompagner quelques titres aux sujets quelques peu inhabituels : des lettres que Vincent Van Gogh aurait pu écrire à son frère, les peuples et religions, ou la vie d’un homme vivant près de la Marne. Le public venu pour le voir se prend au jeu et entre dans son univers, moi je reste quelque peu intrigué mais malgré tout curieux.







Une séance de dédicace du livre de Dick ANNEGARN suivra le concert, pour le plaisir des plus grands fans. Une fois de plus merci à la Cavazik pour l’invitation… un concert de plus dans cette salle, un !

Article / Photos : Fabien Dubois

Aucun commentaire

Pas de commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/27/d293079854/htdocs/lascenemaconnaise/wp-content/themes/lightword/comments.php on line 61